The company was gay, we'd turn night into day.

Archives d’Auteur: miilkyway

« Vous les français vous gagnez toujours tout, surtout les championats de France. »

Pas cons les stagiaires étrangers.


Quelques photos prises avec Marcus mon défunt Diana F+ (trop fashion la meuf)

Il est décédé cet été suite à mon arrivée sur Lyon, il était dans mon sac et dans le train, quelqu’un a mis sa grosse valise dessuis. Forcément.

Haine haine haine!


– Ah non tu cuits pas tes pâtes dans l’eau où tu as cuits tes oeufs!

– Bah pourquoi?

– Tu sais d’où il sort l’oeuf?

– Bah, du frigo.

Les stagiaires c’est comme les chats. C’est des connards.


Découvrez ou redécouvrez Titanic en 3D.

Par le réalisateur d’Avatar.

WHAT?


 

Voici une petite selection de mes photos préférées prise via l’application Instagram.

Instagram est une petite application exclusivement (pour l’instant) sur iPhone. Elle permet de rajouter des filtres sur des photos prises avec le téléphone et de les partager, une espèce de réseau social photographique.

                     


Ce type d’émission, c’est toute ma vie, je suis friande de voir ces personnes si… Comme moi. Je me reconnais tout à fait dans ces portraits, j’sais pas vous hein


    LES COUPLES    




Ils s’insultent, se detestent, sont jaloux mais nous jure qu’ils s’aiment.
Physiquement, ils ne sont jamais bien terribles, comme si un flamand avait été mélangé à un auvergnat, c’est cool le brassage des cultures hein mais il ne faut peut être pas mélanger un ornithorynque et un tamanoir.

Les jaloux: C’est toujours la même histoire, madame est jalouse à en empêcher son mari d’entrer dans le rayon des serviettes hygiénique pour ne pas risquer de le voir mater le postérieur d’une cliente au flux important.
Monsieur décide de lui concocter une petite soirée surprise pour lui prouver son amour, donc, il l’emmène au karaoké, fait une sublime reprise de Pour Le Plaisir et tout se termine bien.
Le lendemain tout recommence, la psychologue arrive et là, nous comprenons la souffrance de la jalouse, elle a perdu son chien Tobi juste avant sa naissance ce qui a causé un immense vide maternel. En gros.

Les machos: Ils se trouvent beaux, musclés et bronzés mais ce ne sont que de vulgaires habitants de Roubaix qui ont des racines italiennes datant d’une bonne centaine d’années. L’homme n’a pas à faire le ménage, juste s’occuper de sa voiture et faire l’avion avec son fils une fois par jour, et encore. Sa femme est toujours soumise, sauf de temps en temps: « Non mais bon voila quoi! ». Elle se fait insulter et ne fais jamais rien comme il faut mais à la fin de l’épisode, nous avons toujours droit à une scène d’un romantisme intense: « Bah bien sur que j’l’aime ». C’est trop d’émotions pour Jennifer, qui part se réfugier dans la salle de bain.
Les pas sympas: Un carnage d’une rare violence, il y a des gens de temps en temps dont on ne comprend pas vraiment les pensées, ils sont juste méchants. Ils traitent de leur femme de gros tas, elles hurlent qu’elle n’ont jamais aimé leur mari, ils ont divorcés une bonne centaine de fois et remariés une semaine plus tard, en tout cela fait dix ans qu’ils s’insultent. C’est toujours le même schéma, il y a celui qui insulte et ne sait rien faire d’autre et celui qui s’accroche comme un chienchien à sa mémère. 


    LES PASSIONNES    

Ils sont fans, fans hardcore même de choses qui ne nous viennent pas immédiatement à l’esprit, et avec eux, tout prend d’incroyables proportions.

Jean Pierre est dingue de sa colonie de fourmis qu’il élève depuis maintenant 3 ans, sa femme, Patricia, se sent délaissée. Ah oui, quand même. Ceux qui reviennent le plus souvent restent les incroyables fans de voitures, de camions, de tunning. Le conjoint doit toujours tout accepter par amour pour quelqu’un qui semble préférer sa tête de Delco, quelle tristesse. Il doit également souvent l’accompagner à des manifestations dont il n’a que faire, fait des réflexions et la journée se termine en guerre froide. Comme d’habitude, la psychologue arrive et met le doigt sur le problème: Ma mère elle préférait ma soeur à moi!

Les fans d’une personnalité sont également très intéressants. Il y a le fan de Claude François qui a une pièce entièrement dédiée et qui cherche à placer son Cloclo en carton taille réelle dans le salon, juste à côté de la télé pour toujours avoir un oeil sur lui, il y a le fan de Johnny avec son Chihuahua Sarah et son chaton Gabrielle qui se lève en disant bonjour à la photo de son idole et sa petite famille placée sur sa table de chevet juste devant le cadre avec la photo de sa femme.
Il y a la fan de Frank Mickael qui ne peut s’empêcher de broder des coussins avec le visage de sa star et de parcourir toutes les librairies et vide grenier en ramenant sa science auprès de n’importe quelle personne se situant dans le coin.


    LES ADOLESCENTS    
Ils ont des tatouages, des extensions, des talons, un langage souvent déplacé, la logique veut donc d’appeler la télévision quand les parents ne disposent pas de l’autorité nécessaire.
Entre la gamine qui est gogo danseuse, celle qui rêve de faire du catch, celui qui claque les portes et celui qui fugue tout les soirs, on est pas sortis!
Les filles sont régulièrement anorexiques, décolorées et portent plus de maquillage sur la gueule que de tissu sur leur postérieur. C’est dit. Elles ont souvent une mère qui sacrifie tout pour elles et qui aurait rêvé être soit hippie soit mannequin dans sa jeunesse mais qui n’est ni belle ni engagée. C’est souvent le stéréotype de la mère qui a préféré avoir un gamin que son bac, ça demande moins de révisions.
Le rebelle est toujours un petit con de 14 ans qui ne se lève pas avant 14h, qui fume toute la journée et qui boit des panachés avec ses copains qui lui répètent toujours la même chose: Frach’ment faut pas qu’tu parles à ta mère comme ça.


    LES BEAUX GOSSES    
Mes préférés je pense. Ils ne sont pas terribles mais ils sont tellement plus dans leur coeur. Ils sont des êtres remarquables, ils surpassent le monde par leur grandeur et sont très accessibles, on les trouve toujours à la salle de sport.

Les hommes draguent et font des pompes. Il portent toujours des hauts moulants, limite féminins, répètent à leur femme la chance qu’elles ont d’avoir un homme qui s’entretient tant et d’ailleurs soit dit en passant, « Tu devrais faire un régime parce que tu as pris du poids et si tu deviens trop grosse tu pourras plus sortir avec moi parce que ça fait tache ». Ils se montrent toujours, se tiennent dans d’avantageuses positions et passent du temps dans la salle de bain pour embellir coiffure et parfois même maquillage.

Les femmes sont un peu pareilles aux hommes. Elles vont à la salle de sport. En plus de ça, elles sont strip teaseuses ou rêvent de l’être donc elles postent leurs photos de charmes sur leur skyblog. Elles sont souvent jeunes, ont un mari jaloux et pas très beau, genre celui rencontré au collège dans le village où ils vivaient enfants.

Dans les deux cas, ils se prennent pour des stars, avant ils étaient moches et maintenant ils sont persuadés d’avoir gloire et beauté. Soit.